Aux sources du yoga : Patanjali et le raja-yoga

Vers le IVe siècle, un compilateur de génie, Patanjali a présenté, dans une série de sûtras, une synthèse, un râja-yoga (yoga royal), qui reprend des enseignements plus anciens de l’Inde sur le yoga. Fondement du yoga en Inde comme en Occident, ce texte magistral (le yoga-sutra) est ici exposé dans toute sa richesse.

Lire la suite…

Yoga Sûtras et motivations du pratiquant

La motivation du pratiquant de yoga peut soit être particulièrement aidante dans l’étude des Yoga Sûtras de Patanjali, soit au contraire lui faire ressentir ces Sûtras comme difficiles, voir même presque impossibles à comprendre.

Lire la suite…

La fermeté et le bien-être

Vers la fin du second chapitre des Yoga Sutrâ de Patanjali, apparaît l’une des plus célèbres polarités et l’une des plus souvent commentées par les enseignants de hatha yoga, car elle concerne la pratique de la posture.

Lire la suite…

Un geste qu’il ne raturera pas…

Qui dit équilibre, parlant de l’homme vivant, dit mouvement, gestes, attitudes. Il y a longtemps que les grandes traditions spirituelles ont pris conscience que nos gestes et attitudes constituent un miroir, le miroir le plus véridique de nos états intérieurs, conscients et inconscients. Et elles s’en servent comme instruments d’acquisition de la sagesse.

Lire la suite…

Le faire et le non-faire

Au premier chapitre des Yoga Sutrâ de Patanjali, douzième aphorisme, nous voici d’emblée situés au cœur même du yoga, en présence d’une des plus passionnantes polarités qui soient : l’agir et le non-agir.

Lire la suite…

L’autre et soi-même

Au milieu du second chapitre des Yoga Sutrâ, quand il entreprend l’exposé détaillé des « huit membres du yoga », astanga yoga, qui forme le chemin de la sâdhana, la pratique, Patanjali précise en deux sûtra les bases de ce que doit être le vécu relationnel et personnel d’un yogi.

Lire la suite…

Aux origines du yoga-sûtra

Le yoga des origines veut suicider le corps pour émanciper l’âme, le yoga moderne promeut le bien-être du corps pour la longévité de la vie. N’aurait-il alors que leur nom en commun?

Lire la suite…