Un geste qu’il ne raturera pas…

Qui dit équilibre, parlant de l’homme vivant, dit mouvement, gestes, attitudes. Il y a longtemps que les grandes traditions spirituelles ont pris conscience que nos gestes et attitudes constituent un miroir, le miroir le plus véridique de nos états intérieurs, conscients et inconscients. Et elles s’en servent comme instruments d’acquisition de la sagesse.

L’équilibre n’est jamais donné d’emblée. Voyez le temps que met un bébé pour le trouver, lui qui apprend si vite, et la grande aventure de ses premiers pas. Les traditions chinoises et japonaises ont donc retenu une grande variété de gestes et attitudes à cultiver pour rechercher l’équilibre, celui du corps entraînant celui de l’âme et vice versa […] L’art du thé (Chanoyu) et la calligraphie en sont de dignes exemples.

Lors d’une calligraphie, toutes les qualités que le graphiste doit rassembler rappellent les degrés de l’échelle de Patanjali qui préparent dyâna et samâdhi. Il doit délier ses membres, organiser sa respiration, regrouper ses perceptions, se concentrer. Il s’installe dans une assise équilibrée, que ce soit sur une chaise ou sur ses talons. Il dispose devant lui une feutrine sur laquelle il installe sa feuille de papier. La feutrine sert à la fois de support doux et de buvard (pour boire l’encre qui traversera éventuellement le papier). Quelques règlettes, lourdes, maintiennent la feuille trop légère. Il imprègne le pinceau dans l’encre qu’il a préparée. Il prend le temps nécessaire pour faire cela lentement et observer à la fois chaque détail et l’ensemble. Il prend également le temps de se représenter en esprit le caractère ou la phrase ou le dessin qu’il va tracer. Et avant d’amorcer son geste, il prend le temps de « descendre dans son hara », de se détendre dans les épaules et le bras, d’habiter sa respiration, de déposer toute anxiété, de laisser circuler les énergies. Puis, recevant un inspir, d’un seul élan, d’un seul expir, il « délivre » son geste. Un geste qu’il ne raturera pas, qu’il ne gommera pas.

(Extrait de Equilibre, instant de « Grace »… ou fruit longtemps muri, de Bernard Rerolle, publié dans le n°4 / Janvier 2009 de la Revue Française de Yoga : Equilibres sur les pieds)

Des articles qui pourraient vous intéressez...

Les commentaires sont clos.