Recréer l’harmonie entre les parties de l’être

Par la pratique du Yoga Nidra, il s’agit de recréer l’harmonie entre les parties de l’être qui, pour dormir, doivent s’accorder à nouveau, même si d’énormes tensions – soucis, contrariétés, conflits – sont venus rendre cette harmonie difficile.

Il n’y a rien de mystérieux, en effet, à constater que nous portons en nous – à notre su ou à notre insu – des révoltes ou des critiques contre telle de nos actions ou tel de nos projets, en un mot que nous sommes perpétuellement divisés, et parfois fort gravement, sur nos choix qui entraînent dès lors les remords ou les regrets; or le sommeil n’est possible que si l’apaisement des conflits et l’apparition de quelque fantaisie qui nous enchante et nous détourne bientôt de nos tristes empoignades aussi bien que d’une joie qui nous exalte et nous capte.

Alors il est possible aux lourds fardeaux que nous avons traînés avec nous, jusque sur la grève du sommeil, de prendre les frêles barques qui les feront passer vers le monde où ils se relativisent.

(Extrait de l’Avant-propos de Jacques Donnars à la première édition (1980) de Yoga Nidra de Swami Satyananda).

Des articles qui pourraient vous intéressez...

Les commentaires sont clos.