La science du massage hydrothérapique (Yogi bhajan)

Yogi bhajan enseignait: Je voudrais partager avec vous la technologie et la science du massage hydrothérapique. Assis devant vous comme ça, ma première qualification et mon premier domaine d’expertise sont l’hydrothérapie. Je m’inscris dans la lignée de ceux qui sont maintenant complètement oubliés, mais qui autrefois étaient vénérés. Ils travaillaient sur les os, ajustaient le corps et faisaient des massages pour recréer des organes sains. Depuis l’antiquité, les gens priaient pour recevoir la bénédiction de l’ishnân. Qu’est ce que l’ishnân ? Ishnân représente tout ce qu’est l’hydrothérapie. Le mot est « ishnân ». Nous ne disons pas, « nous allons prendre un bain. » On ne dit jamais « un bain ». Ishnân, c’est quand le corps, par sa propre vertu, crée la température qui peut repousser la froideur de l’eau. Ishnân ce n’est pas juste mouiller son corps. Cela demande un respect total. Cela demande toute une grâce. 

Le pouvoir de l’eau représente 60 % du pouvoir de l’homme. Dans l’hydrothérapie, nous pensons que les 60 % de l’eau interne du corps peuvent être totalement renouvelés en 60 minutes avec l’utilisation de l’eau externe. Quand nous faisons un massage à l’eau glacée, non seulement nous ouvrons les capillaires, mais, quand ils reviennent alors à la normale, ce sang retourne aux organes. Le cœur, les reins, les poumons, le foie, tous les organes ont leur propre quantité de sang propre. De cette façon, les organes sont nettoyés. Quand les organes obtiennent un nettoyage à grande eau, immédiatement, les glandes doivent alors changer leur sécrétion. C’est la loi. Et quand les glandes, qui sont les gardiennes de la santé et de la vie, changent, la jeunesse revient. Qu’est ce qui fait la jeunesse ? Des glandes jeunes. Si votre système glandulaire secrète correctement, la composition chimique du sang sera alors jeune, et toutes les névroses et les colères disparaîtront.

Des articles qui pourraient vous intéresser...

Les commentaires sont clos.