Habituez-vous à rétablir le silence en vous

Plusieurs fois par jour, consacrez au moins quelques minutes à introduire le silence en vous. Fermez les yeux, efforcez-vous de dégager votre pensée des soucis quotidiens et dirigez-la vers les sommets, vers les sources de la vie qui abreuvent tout l’univers. Quand vous sentez que vous avez arrêté le flot de pensées et d’images qui vous traversent, prononcez intérieurement le mot « merci ». Voilà le mot le plus simple, mais qui dénoue toutes les tensions, parce qu’en remerciant vous vous accordez avec le Ciel, vous sortez du cercle rétréci de votre moi pour entrer dans la paix de la conscience cosmique…

Restez le plus longtemps possible dans cet état de silence et quand vous reviendrez à vous, vous sentirez que des éléments nouveaux et très précieux se sont introduits en vous : la sérénité, la lucidité et la force. Et puisque la respiration est aussi un facteur d’apaisement et d’harmonisation très important, en prononçant le mot merci, tâchez d’avoir une respiration régulière : aspirez l’air très profondément et expirez très lentement jusqu’à ce qu’il ne reste plus rien dans les poumons.

Donc, plusieurs fois par jour, habituez-vous à rétablir le silence en vous. Même si vous ne pouvez y consacrer qu’une ou deux minutes, c’est bien, faites-le. Et dès que vous sentez un trouble, un malaise, faites-le aussi, même dans la rue. Placez-vous devant une vitrine comme si vous la regardiez, afin que personne ne se doute de ce que vous êtes en train de faire ; fermez les yeux quelques secondes en essayant de vous isoler par la pensée et de vous lier au monde de l’harmonie et de la lumière. Ensuite, poursuivez votre chemin… Ainsi vous neutraliserez tous les courants négatifs.‎ (Omraam Mikhaël Aïvanhov)

Des articles qui pourraient vous intéresser...

Les commentaires sont clos.