Le cheval sauvage de nos souffles internes

En concentrant l’esprit et en exerçant le corps et la respiration de manière particulière, nous pouvons vraiment nous défaire des schémas habituels de l’esprit conceptuel et découvrir de ce fait directement l' »être ». Nous pouvons découvrir l’ouverture et trouver dans celle-ci les occasions de grandir que nous désirons depuis toujours sans les obtenir, faute d’avoir les moyens adaptés.

Les traditions yogiques du boeun disposent de nombreuses méthodes de travail sur les souffles pour transformer nos perturbations internes (telles que la colère, l’attachement, l’ignorance) en qualités et notre confusion en sagesse. En nous connectant au souffle, nous attrapons le cheval de l’esprit à problèmes et le menons dans la bonne direction. Ce cheval sauvage de nos souffles internes peut-être dompté. (Tènzin Wangyal Rinpoché, dans l’introduction de L’éveil du corps sacré : Yoga tibétain de la respiration et du mouvement)

Des articles qui pourraient vous intéressez...

Les commentaires sont clos.