Gérez les distractions durant yoga nidra

Lorsque (durant la pratique de yoga nidra) vous remarquez que vous êtes distrait, félicitez-vous vite de l’avoir remarqué. Dites-vous quelque chose comme « Bien joué ». Nul besoin de vous accabler ou de vous analyser.

Voici quelques autres manières de gérer les distractions:

  • Dites quelque chose comme « Qu’importe! » ou « Pas maintenant, peut-être plus tard« . Puis ramenez doucement votre conscience au présent (…)
  • Nommez la distraction et laissez-la aller. Par exemple, « bruit« , « froid« , « pensée » ou « planification » ou quoi que ce soit qui surgit.
  • Plutôt que de penser « Je m’ennuie et je suis impatient » dites « Voici l’ennui et l’impatience » et explorez votre expérience, ou dites-vous « N’est-ce pas intéressant« . Rappelez-vous « Je ne suis pas mes pensées«  (…)
  • Utilisez l’imagerie mentale, comme voir les pensées telles des mauvaises herbes à arracher et jeter, ou comme des nuages qui passent dans le ciel, ou imaginez jeter des pensées dans l’eau qui les emporte.
  • Accueillez la distraction avec un « Salut mental hyperactif » ou « Bonjour, douleur » et explorez l’expérience du moment présent. Il y a d’excellente chances qu’y porter attention entraînera sa disparition. Essayez-le.
  • Jouez avec les distractions ou ayez une conversation avec elles, comme « Salut c’est encore toi. Et si tu prenais des vacances? » ou « Bye, tu n’es plus là« .

Reconcentrer sa conscience sur le présent fonctionne aussi pour gérer les distractions. A cette fin, on peut écouter les sons quelconques qui sont présents, regarder les motifs, les images et les couleurs qui s’impriment à l’intérieur des paupières fermées, ou écouter le mouvement ou le son de votre souffle. Choisissez l’option qui fonctionne bien pour vous et utilisez-la jusqu’à ce que vous soyez centré. C’est une bonne pratique pour développer la conscience témoin (extrait de Yoga Nidra pour une relaxation profonde et un soulagement du stress de Julie Lusk).

Des articles qui pourraient vous intéresser...

Les commentaires sont clos.