Les os du tronc

Les os du tronc

Les os du tronc regroupent ceux de la cage thoracique et ceux qui forment la colonne vertébrale.

La cage thoracique (véritable cage osseuse avec les côtes en guise de barreaux) est composée des vertèbres dorsales en arrière, de 12 paires de côtes (soit 24 côtes en tout) et du sternum en avant.

Elle protège les organes des cavités thoracique (cœur, poumons, etc) et abdominale supérieure. Elle soutient également les os de la ceinture scapulaire (omoplates et clavicules) et des membres supérieurs.

Le sternum

Le sternum est un os plat et étroit d’environ 15 cm situé à l’avant du thorax.

Dans sa partie supérieure il s’articule avec les clavicules et la première paire de côtes. Sur sa hauteur, le corps du sternum s’articule directement ou indirectement avec les cartilages costaux des 2ème aux 10ème côtes. Dans sa partie inférieure, il présente une pointe « en forme d’épée » appelé le processus xiphoïde, facilement palpable, qui se compose de cartilage pendant l’enfance et ne s’ossifie complètement que vers l’âge de 40 ans.

Les côtes

Les côtes sont des os allongés, aplatis et courbés. Chaque côte s’articule en arrière avec la vertèbre thoracique correspondante. En avant, les côtes s’attachent soit directement au sternum, soit indirectement ou pas du tout.

Les 7 premières côtes (côtes vraies) se rattachent directement au sternum par un cartilage. La présence de ce cartilage augmente l’élasticité de la cage thoracique. Les cartilages des 8ème, 9ème et 10ème paires de côtes (fausses côtes) sont reliés les uns aux autres et se rassemblent sur celui de la 7ème côte. Les 2 dernières paires de côtes (côtes flottantes) n’ont pas de cartilage et ne possèdent aucun point d’ancrage sur le sternum.

Les mouvements des côtes sont comparables à ceux d’une anse de seau.
Durant certains types d’inspiration, les côtes s’élèvent et augmentent ainsi le volume de la cage thoracique, et lors de l’expiration, c’est l’inverse, les côtes s’abaissent diminuant les diamètres du thorax (lire : ventilation pulmonaire > muscles inspiratoires costaux).

La colonne vertébrale

La colonne vertébrale forme une tige osseuse mobile formée d’un empilement de 26 os appelés vertèbres. Elle présente plusieurs régions : la région cervicale, thoracique, lombaire et sacrée, ainsi que le coccyx.

Vue de profil, la colonne vertébrale présente une série de courbures normales, tantôt convexes, tantôt concaves. Cette disposition particulière rend la colonne vertébrale plus résistante que si elle se dressait suivant un axe droit. En outre, ces courbures contribuent au maintien de l’équilibre en position debout et absorbent les chocs lors des mouvements, la marche en particulier.
La colonne contient et protège la moelle épinière (la partie du système nerveux central qui se prolonge en dehors de la boite crânienne).

Chaque vertèbre est unie à la suivante par plusieurs articulations. Les disques intervertébraux en particulier sont des articulations solides qui permettent à la colonne de bouger et d’absorber les chocs.

L’étendue possible des mouvements de la colonne vertébrale varie selon la région (cervicale, thoracique ou lombaire) et selon les individus. On distingue les mouvements globaux suivants : la flexion (inclinaison vers l’avant) et l’extension (inclinaison vers l’arrière), l’inclinaison latérale (vers la droite ou la gauche) et la rotation à droite ou à gauche, de la tête, mais également de la partie supérieure du tronc qui pivote sur lui-même.

Pour aller un peu plus loin… La colonne vertébrale (notions avancées)

A lire également:
Le squelette
Les os de la tête / Les os du tronc / Les membres supérieurs / Les membres inférieurs
Les articulations
Classification des articulations / Différents types d’articulations synoviales / Les mouvements permis par les articulations synoviales
Les muscles
Comment sont produits les mouvements / Principaux muscles squelettiques / Coordination des groupes musculaires / Les noms des muscles

Des articles qui pourraient vous intéressez...

Les commentaires sont clos.