La posture parfaite

La posture parfaite (Siddhâsana)

Instructions :

  • assis jambes croisées.
  • colonne vertébrale redressée.
  • talon gauche en appui sur le périnée et talon droit en appui sur le sexe.
  • orteils du pied droit coincés entre cuisse et mollet gauches à l’exception du gros orteil qui est visible (ce que ne montre pas clairement l’illustration).

Finalité et bénéfices :

Posture stable et assez accessible, principalement utilisée pour la méditation.

Par le contact des talons, cette posture stimule l’énergie des deux premiers chakras (mouladhara et svadhisthana) et transforme l’énergie sexuelle ordinaire en une puissance spirituelle qui ascensionne le long de l’axe vertébral.

Le nom sanskrit de cette posture, Siddhâsana, indique qu’elle permet l’acquisition des siddhi, c’est-à-dire des accomplissements qui s’apparentent à des pouvoirs psychiques supranormaux et que le yogin peut considérer comme utile pour le cheminement intérieur.

Risques et bons aménagements :

Comme pour la plupart des postures assises jambes croisées, il faut ne pas avoir de lésions articulaires au niveau des principales articulations concernées (hanches, genoux et chevilles), et avoir par ailleurs une bonne flexion de l’aine pour antéverser le bassin et ne pas arrondir le bas du dos.

Pour ceux qui ont une amplitude de flexion de hanche limitée, le seul aménagement possible est de placer une assise d’une épaisseur suffisante sous les fesses (tout en préservant l’appui du talon gauche contre le périnée) pour antéverser le bassin et ne pas arrondir le bas du dos.

Pour ceux qui ont des lésions articulaires (et ligamentaires), les limites sont imposées par les douleurs ressenties, sachant que les douleurs articulaires, contrairement aux douleurs musculaires, sont des signaux d’alarme qui doivent amener à interrompre l’exercice au risque d’aggraver les lésions.

A lire également:
Posture (asana)
– Siddhâsana – Paschimottanâsana – Vrikshâsana – Utrasâsana – Dhanurâsana

Des articles qui pourraient vous intéressez...

Les commentaires sont clos.