Contraction (bandha)

Contraction (bandha)

Les « contractions » (bandha en sanscrit) sont des « ligatures » ou « fermetures » obtenues par la contraction de groupes musculaires.

ExemplesMoula bandha Ouddiyana bandha / Djalandhara bandha /Maha bandha

Combinées avec la maîtrise du souffle, ces contractions visent à transférer les énergies d’un endroit à un autre dans le corps du yogin, ou à les concentrer plus spécifiquement dans certaine partie, assurant de la sorte une forme d’étanchéité, scellant les espaces par lesquels l’énergie ou le mental se disperse.

Cette définition de « bandha » est similaire à celle proposée pour les « moudras » (gestes). A vrai dire, les bandhas, tous comme les drishtis (concentration oculaires) sont traditionnellement classés dans la catégorie des moudras.

En particulier, par l’application de plusieurs fermetures, il est possible de contrarier certains courants d’énergie qui par leur fusion crée un échauffement suffisant pour éveiller la « belle endormie », cette kundalini, qui par son ascension conduit à l’éveil spirituel du pratiquant.

La fusion thermogène de prana et apana ainsi que l’ascension de l’énergie qui traverse successivement les 3 portes sont développées dans la section consacrée à la « grande fermeture ».

Dans le yoga, il est fait mention de très nombreux bandhas et de nombreuses combinaisons de bandhas. Il en est cependant trois principaux :

Et lorsque ces trois fermetures sont appliquées ensembles, associés à une posture précise, on parle de la « grande fermeture » : Maha bandha.

« Tous les kriyas ont deux choses en commun : tout d’abord une posture correcte, et ensuite des fermetures… Ce yoga a été conçu avec beaucoup d’attention par des saints et des maîtres et c’est le chemin le plus rapide pour l’élévation et le bonheur. » (Yogi Bhajan)

A lire également:
 Techniques du YogaPosture (asana) – Geste (moudra) – Contraction (bandha) – Concentration des yeux – Maîtrise du souffle (pranayama)

Les commentaires sont clos.