Akan djor

Akan djor, tchoupéna djor,
djor na mangan, dèn na djor,
djor na djivan, maran na djor,
djor na raj mal, man sor,
djor na sourti, gian vitchar,
djor na djougti, tchouté sansar,
djis at djor, kar véké soè,
nanèk, outam itch na koè
.

Nul pouvoir de parler, nul pouvoir de se taire; nul pouvoir de mendier, nul pouvoir de donner; nul pouvoir sur la vie, nul pouvoir sur la mort; nul pouvoir de régner, ni sur des biens terrestres, ni sur le mental perturbé; nul pouvoir sur la conscience, la sagesse, la méditation; nul pouvoir sur les façons de quitter le monde. Le détenteur d’un tel pouvoir l’exerce, et Il contemple. Ô Nanak, nul n’est plus haut, ni plus bas.

Extrait du Djapji (33ème pauri). La récitation de ce passage est réputée pour participer à la destruction de l’égo, écartant toute négativité et neutralisant tout pouvoir de destruction.

A lire également:
La science du Naad / Les mantras / Bij et Ashtang mantras / Les mantras et le livre Saint des Sikhs / Mantrathèque

Des articles qui pourraient vous intéressez...

Les commentaires sont clos.