Plus de chaleur face au froid… 4 méthodes pour produire de la graisse brune

Comment faire en sorte d’avoir plus de graisses brunes que de graisses blanches? Comment transformer les graisses blanches en graisses brunes, pour produire plus d’énergie, en hivers en particulier, avoir plus chaud et mieux s’adapter au froid?

En ce petit matin d’hivers bien frais, cela vaudrait le coup que mon corps produise de lui-même un peu plus de chaleur!

(Texte rédigé sur base de la vidéo, des commentaires qui l’accompagne et des liens proposés à la lecture)

Effectivement, il y a différents types de graisse. Les adipocytes bruns (graisse brune) sont en capacité de produire de la chaleur, contrairement aux graisses blanches qui ne sont que des lieux de stockage


Voici 4 façons d’augmenter la proportion de graisse brune et de ne plus avoir froid…

1) L’exposition au froid (voyez cette étude) qui montre que simplement l’exposition au froid (17°), deux heures quotidiennement, durant 6 semaines, entraîne une augmentation de la masse des graisses brunes et du catabolisme graisseux.

Le corps puise dans la graisse blanche pour la transformer en graisse brune et brûler plus d’énergie. Ainsi, le froid active la graisse brune déjà présente et dormante à la température confortable, mais il peut aussi augmenter le nombre de cellules brunes et les faire proliférer.

Cette autre étude montre que l’exposition au froid induit le brunissement des cellules graisseuses produites par la moelle osseuse.


2) Le jeûne intermittent (voyez cette étude) amène également à une augmentation de la proportion de graisse brune. Cela va à l’encontre des idées reçues qui affirment que le jeûne rend l’organisme paresseux et lui apprend à stocker! Dans ce cas, on ne parle évidemment pas d’un jeûne hypocalorique.


3) L’exercice à haute intensité (HIIT, ou High Intensity Interval Training pour les anglophiles). Dans cette étude, il est montré que l’exercice a haute intensité, sur une courte période, amène les muscles à relâcher une molécule hormonale, l’irisine, qui induit une multiplication des mitochondries dans les adipocytes et donc un «brunissement» des graisses blanches. Ce sont les mitochondries (chargées de fer) qui donnent la couleur beige à ces graisses dites «brunes». Ce phénomène n’est pas observé lors de l’exercice aérobie!


4) Un régime plus gras (voyez cette étude) induisant des niveaux d’insuline plus bas est favorable au développement des adipocytes bruns avec des mitochondries de plus grosses tailles, témoin d’une capacités accrue de production de chaleur et d’énergie.

Les commentaires sont clos.