Café chaud ou douche froide?

Tout doucement, on entre dans l’hivers, et ce durcissement des conditions climatiques ne devrait pas être vécu comme un inconvénient mais au contraire comme un potentiel pour augmenter notre vitalité et notre santé.

Et le matin… café chaud ou douche froide?


La caféine est un antagoniste de l’adénosine qui est libérée par les neurones en période d’éveil. L’adénosine est dérivée de l’ATP et donc un marqueur majeur de la production d’énergie, et par son accumulation elle induit le sommeil. La Caféine empêche donc l’adénosine de jouer ce rôle d’invitation au sommeil et à la régénération. Pire, l’adénosine circulante non liée amène à une prolifération de récepteurs à l’adénosine et donc engendre un phénomène addictif.

L’exposition au froid sur une durée limitée dans le cadre de l’hormèse active le système nerveux central et amène à une réponse favorable de l’organisme par augmentation de la capacité du système à produire de l’adrénaline et à s’adapter: vasoconstriction, vasodilatation, thermogenèse, production de BDNF, de CSP (immunité, facteurs neurotrophiques, protection des dommages du stress oxydatif).

  • Le café empêche l’endormissement alors que la douche froide réveille
  • Le café agit sur un récepteur (c’est très localisé) alors que la douche froide agit sur le corps tout entier
  • Le café conduit à l’épuisement et à l’addiction alors que la douche froide conduit au renforcement, augmentant les capacités immunitaires

Les commentaires sont clos.