Implanter un sankalpa dans le subconscient

Combien de fois vous êtes-vous sincèrement promis de faire un changement positif, mais en vain? Peut-être s’agissait-il d’améliorer votre mode de vie, comme en abaissant votre niveau de stress en améliorant votre nutrition et vos habitudes d’exercice. Ou de développer des caractéristiques utiles comme être plus calme, patient, courageux ou moins porté à juger. Ou encore d’établir et de suivre une direction de vie positive et significative. Ces changements sont difficiles à effectuer.

Un état de conscience au jour le jour (onde bêta) rend extrêmement difficile de prendre et de maintenir ces bonnes intentions parce qu’elles entrent en collision avec notre conditionnement à long terme, nos habitudes et nos pressions sociales. Ce n’est pas votre faute, mais votre mental n’est tout simplement pas réceptif à apporter des changements.

Durant le yoga nidra, nous faisons sciemment, consciemment et consécutivement l’expérience de différents types d’ondes cérébrales de fréquence alpha, thêta et delta. Le niveau atteint au terme de la pratique est très réceptif au changement. Lorsque nous implantons un sankalpa dans le subconscient, les pensées et comportements inutiles peuvent être éliminés, et les conditions à l’enracinement et à la croissance de changements significatifs et transformateurs sont créées (…)

San kalpa est un mot sanskrit souvent traduit par « résolution ». Certains le voient comme une intention. Rod Stryjer, fondateur du Para Yoga, explique que kalpa signifie « voeu » ou « règle à suivre par-dessus toutes les autres règles »… San désigne une connexion à la vérité suprême. Sankalpa est donc un voeu et un engagement que nous prenons pour soutenir notre vérité suprême (extrait de Yoga Nidra pour une relaxation profonde et un soulagement du stress de Julie Lusk).

Des articles qui pourraient vous intéresser...

Les commentaires sont clos.