Rêve lucide et transformation spirituelle

Que les rêves lucides et les expériences de clarté soient des événements fascinants qui semblent comporter des conséquences positives pour l’estime de soi, l’intégration de la personnalité et le dépassement de la peur ne fait aucun doute. Il est également crucial de les envisager dans le contexte de la quête d’une transformation spirituelle ou de l’éveil. Dans la mesure où une culture telle que la nôtre tend à valoriser l’expérience en soi, il existe un danger que les arbres nous cachent la forêt.

Un lama de la tradition du bouddhisme tibétain comparait la recherche de l’expérience de rêve lucide à un simple amusement si elle n’était pas la conséquence du développement de la clarté de méditation par l’intermédiaire de la pratique nocturne dzogchen de la lumière blanche ou par le yoga du rêve tantrique. Bien qu’on puisse penser que l’expérience de rêve lucide possède une valeur relative, son utilité, du point de vue bouddhiste, est limitée si l’individu ne sait pas appliquer cette conscience lucide aux états après la mort des bardos du Chonyid et du Sipa.

Dans la branche dzogchen, qui est familiarisée depuis des millénaires avec les expériences de rêve lucide et les phénomènes parapsychiques tels que la télépathie et la connaissance de l’avenir, le conseil constant du maître à l’élève est de ne pas s’attacher à l’expérience. Cela va à l’encontre de la tendance occidentale à faire cas de l’expérience pour elle-même. Les approches occidentales encouragent également l’analyse systématique du contenu des rêves, tandis que les maîtres Dzogchen déconseillent aux pratiquants de s’appesantir sur les phénomènes de rêve.

Bien que des bienfaits évidents semblent résulter de l’examen détaillé des données d’un rêve, il est très possible que cela s’applique seulement au débutant. Pour le pratiquant avancé, la conscience claire elle-même peut en définitive se révéler plus précieuse que l’expérience et son contenu, aussi créatifs soient-ils. De grands maîtres ont signalé que les rêves cessent complètement quand la conscience devient absolue; ils sont alors remplacés par une clarté lumineuse d’une nature indescriptible (Extrait de l’introduction par Michael Katz du Yoga du rêve de Nakhai Norbu).

Des articles qui pourraient vous intéressez...

Les commentaires sont clos.