Yoga Nidra et relaxation physique

Le Yoga Nidra attaque de front le problème des tensions en induisant progressivement et dans l’ordre une relaxation physique, émotionnelle et mentale.

Voici ce que Swami Satyananda (dans Yoga Nidra) dit sur l’obtention par la pratique de la relaxation physique:

La relaxation physique est induite par une rotation de la conscience à travers les quelques 76 centres du corps physique, d’une manière aussi rythmée et rapide que possible. Ces centres sont des parties de la surface du corps assez bien définies telles que doigts, genoux, paumes des mains, yeux et fessiers. Par « rotation de la conscience », nous entendons ceci: on demande au mental de penser à ces centres pendant un temps et dans une séquence ordonnée, telle que doigts, paume, poignet, coude, épaule, etc. et l’on procède de la même manière en suivant différents circuits bien définis du corps. Il est donc possible de faire circuler la conscience selon différents circuits, soit à la surface du corps, soit selon des itinéraires internes, tels que l’appareil digestif, l’appareil respiratoire et les structures du squelette. C’est comme un petit train qui se déplace sur tout un réseau de chemin de fer. Il suffit de deux ou trois rotations dans tout le corps pour amener la relaxation physique et même un degré appréciable de relaxation émotionnelle et mentale.

Puis cette relaxation est approfondie en dirigeant l’attention sur le souffle. On ne cherche alors qu’à prendre conscience de la respiration, sans essayer de la forcer ou de la modifier. On pourra la sentir dans les narines, dans la poitrine, ou dans le passage qui se situe entre le nombril et la gorge. Il est courant d’y adjoindre un compte à rebours, qui ajoute à l’efficacité. Cette pratique sert à parfaire l’état de relaxation physique, et ramène le champ de conscience à un espace encore plus restreint.

Des articles qui pourraient vous intéressez...

Les commentaires sont clos.