Choisir un objet psychique comme objet de concentration

Nombreuses sont les techniques qui arrivent à pratyahara (retrait des sens) par la pratique systématique de la prise de conscience du corps, du souffle, des bruits, et par la répétition de mantras. Le retrait des sens est obtenu d’une part en concentrant le mental, et d’autre part en le maintenant absorbé dans la perception d’éléments intérieurs, de manière qu’il oublie le contexte extérieur.

Quant pratyahara est atteint, le mental devient parfaitement centré et le problème se pose de savoir comment maintenir la conscience sur ce point particulier et comment demeurer dans cet état d’intériorité. Si l’on persiste dans pratyahara, la conscience se retire complètement dans l’inconscience, c’est-à-dire qu’on s’endort. Pour cette raison, lorsque la conscience se réduit à une aire limitée, on choisit un symbole psychique comme objet de concentration. Ce doit être un objet concret plutôt qu’une image abstraite, un objet qui ait une forme. Par exemple une figure humaine, de haut niveau spirituel, ou alors une fleur de lotus, un triangle, le symbole d’un chakra, un oeuf d’or ou un simple mandala ou yantra. Cela peut aussi être un mantra qui s’est projeté dans sa forme ou son image. Dans le Yoga Nidra, on vous propose des symboles de cet ordre. (Extrait de Yoga Nidra de Swami Satyananda)

Des articles qui pourraient vous intéressez...

Les commentaires sont clos.