Les acquisitions de la verticalité

La main, la marche, sont les deux grandes acquisitions de la verticalité.

On peut dire, sur le plan de l’histoire des idées et des civilisations, que la verticalité crée l’outil et la technologie. C’est évident.

Par contre, on oublie souvent de remarquer que le bassin et la tête, dans cette verticalisation, changent d’orientation, deviennent des coupes, des lieux récepteurs. Or ceci est absolument fondamental et détermine symboliquement les relations entre l’homme et le divin, relations où l’homme se fait pur abandon, lâcher-prise, acceptation de l’énergie d’en–haut.

A ce point de vue, des mutilations rituelles comme le scalp ou des coupes de crânes, comme dans le shivaïsme, s’expliquent: c’est l’ouverture du crâne qui en fait un vase dans lequel Shiva ou la Shakti versent le nectar divin.

(Extrait de Le symbolisme de la colonne vertébrale, dans Les carnets du yoga, n°224, août-septembre 2003).

Des articles qui pourraient vous intéressez...

Les commentaires sont clos.