La porte pour rejoindre le refuge intérieur

Bien que les chemins soient différents, en essence, ils sont identiques.

A l’arrivée, il n’y a aucune différence selon que vous soyez passé par une porte ou une autre. La porte n’est importante que quand vous êtes perdu. Si vous vous êtes perdu à l’est de la montagne, il vaut mieux que vous trouviez le chemin de l’est parce ce que c’est le plus proche. Evidemment, vous pouvez toujours errer vers l’ouest, mais la recommandation serait de trouver la porte la plus proche. En vol, les hôtesses de l’air nous rappellent toujours que la sortie la plus proche est peut-être derrière nous. Ici, l’entrée la plus proche est directement en vous.

Votre critique intérieur pourrait être l’entrée la plus proche et vous rappeler de rejoindre le refuge intérieur en écoutant le silence. La tension dans votre mâchoire pourrait être l’entrée la plus proche et vous rappeler de rejoindre le refuge intérieur par la tranquillité. Votre esprit qui doute, qui hésite, pourrait être l’entrée la plus proche pour reconnaître l’aspect spacieux de l’esprit. Cependant, nous adorons compliquer les choses et nous choisissons souvent l’itinéraire le plus éloigné. C’est curieux comme nous n’apprécions pas ce qui est le plus proche. (Tenzin Wangyal Rinpoché dans L’Eveil de l’esprit lumineux aux Editions Claire Lumière)

Des articles qui pourraient vous intéressez...

Les commentaires sont clos.