Le sacré…

Dans le chamanisme, le Tantra et le Dzogchèn, les éléments sont considérés comme sacrés, comme les forces sous-jacentes à l’existence.

Etant donné qu’ils sont sacrés, tout ce qui en émane – donc toutes choses – est aussi sacré. La nature extérieure est sacrée, aussi le corps est-il sacré. Les éléments de l’extérieur et de l’intérieur surgissent ensemble, de la même source. La chaleur du soleil et la chaleur du coeur sont différentes en degrés, pas en genre. L’eau des océans n’est pas différente de celle de notre corps. Notre chair est formée à partir des éléments de la terre et retournera à la terre. L’air de nos poumons est le même que celui où volent les faucons. L’espace duquel émane l’univers, l’espace occupé par le canapé de notre salon et l’espace dans lequel s’élèvent nos pensées sont le même espace sacré. Et tout ce qui existe dans l’espace – matériel et immatériel, matière et esprit – représente les éléments.

Etant donné que les éléments du corps sont sacrés, la conscience qui s’en élève est aussi sacrée. Qu’elle naisse de la sagesse ou de la passion, du rêve ou du cauchemar, l’expérience existentielle des êtres est une manifestation des cinq éléments en parfait équilibre, la quintessence de la luminosité de la base de l’existence. (Tenzin Wangyal rinpoché)

Des articles qui pourraient vous intéressez...

Les commentaires sont clos.