L’immuable vérité

Le « je pense donc je suis » de Descartes, n’est pas valide d’un point de vue philosophique. Les facultés raisonnables ne peuvent jeter de lumière sur la nature ultime de l’homme.

L’esprit humain, tout comme le monde phénoménal qu’il perçoit est un flux perpétuel et ne peut donc contenir aucune finalité. La satisfaction intellectuelle n’est point le but suprême.

Celui qui cherche Dieu est le vrai ami de Vidya, l’immuable vérité, tout le reste est avidya, connaissance relative. (Paramhansa Yogananda)

Des articles qui pourraient vous intéresser...

Les commentaires sont clos.