Le souffle et le désir

Citta (l’esprit, la raison et le moi) est comme un chariot tiré par un attelage de puissants chevaux. L’un deux est prana (le souffle), l’autre est vasana (le désir).

Le chariot va dans la direction du plus puissant des deux. Si le souffle l’emporte, les désirs sont dominés, les sens sont tenus en échec et l’esprit est apaisé. Si le désir l’emporte, le souffle est en désarroi et l’esprit est agité et troublé.

C’est pourquoi le yogi maîtrise la science de la respiration, contrôle son esprit et en apaise le mouvement perpétuel par la régulation et le contrôle du souffle. (B.K.S. Iyengar dans Bible du Yoga, santé du corps, paix de l’esprit)

Des articles qui pourraient vous intéressez...

Les commentaires sont clos.