Bienfaits de la respiration lente et profonde

Des observations aux rayons X du mouvement diaphragmatique ont montré que des pensées et sensations agréables et détendues peuvent en accroître considérablement l’ampleur: la respiration devient plus lente et plus profonde (Extrait de Prana, Pranayama, Prana Vidya, p. 38 >>>)

Une large amplitude du mouvement du diaphragme aboutit à une respiration lente et profonde, tandis qu’une amplitude restreinte donne une respiration rapide et courte.

Ce ne sont pas seulement des pensées détendues qui permettent la relaxation musculaire et un mouvement diaphragmatique plus amples: la respiration lente et détendue exerce de son côté un effet calmant sur le mental. L’un des mécanismes qui aboutit à ce résultat passe par la sécrétion d’endorphines. On a observé que la respiration profonde libère des endorphines dans le courant sanguin. Il s’agit de produits chimiques cérébraux puissants, neuro-modulateurs, qui nous aident à faire face à la douleur; ils font partie du processus qui permet d’affronter et d’éliminer la peur et l’anxiété.

Si un bienfait physique est généré par la respiration longue et profonde (dite également: respiration verticale), c’est que la base du coeur et des poumons tient au diaphragme par sa surface supérieure, tandis que le foie, la rate, l’estomac et le pancréas sont fixés juste au-dessous, sur sa face inférieure. Le développement du mouvement diaphragmatique améliore la circulation dans ces organes, stimulant ainsi leur fonctionnement. Il facilite la remontée du courant sanguin depuis la partie basse du corps jusqu’à la zone cardiaque, et favorise le drainage lymphatique sous-diaphragmatique.

Des articles qui pourraient vous intéressez...

Les commentaires sont clos.