Le pain méditatif

Si vous ne savez pas quoi manger pour vous donner de la force, pensez au « pain méditatif ». C’est l’idéal… quoique un peu insolite.

  • Prenez les parties souterraines (bulbes ou racines) de plantes au feuillage vert, telles que du gingembre, de l’ail, des oignons, des betteraves, des carottes, des navets ou des radis… et hachez le tout très finement.
  • Vous pouvez également ajouter du son, autant que vous voulez, du céleri, des courgettes, des épices, des graines de carvi, des piments rouges ou verts, des graines de fenouil, etc.
  • Incorporer l’eau, la levure et la farine (1/3 de farine pour 2/3 des légumes), mélangez et pétrissez le tout jusqu’à ce que la pâte se tienne.
  • Formez des pains ovales de 4 ou 5 centimètres d’épaisseur, placez-les sur une plaque huilée, couvrez avec un linge sec et propre, et laissez reposer dans un endroit chaud durant une nuit, voire même une journée entière pour obtenir une pâte bien fermentée.
  • Cuisez ensuite à 350° durant 90 minutes ou le temps nécessaire pour que le pain soit bien doré. Laissez refroidir puis coupez en tranches dont l’épaisseur est inférieure au centimètre.
  • Étalez les tranches de pain sur une plaque de cuisson et laissez les sécher au soleil la journée, durant plusieurs jour (vous les rentrez chaque soir), jusqu’à obtenir un pain dur comme de la pierre. Vous pouvez choisir de les faire sécher au four, mais de cette façon le pain ne peut évidemment pas absorber l’énergie du soleil et vous perdez ce bénéfice.

Et voilà, il n’y a plus qu’à consommer ce pain dit « méditatif ». Ne buvez pas d’eau pendant que vous le mâchez, buvez avant ou après. Vous aurez besoin de bonnes dents pour çà. Ne vivez que de ce pain.

Des articles qui pourraient vous intéressez...

Les commentaires sont clos.