Alexandra David-Néel – Exceptionnelle odyssée

Le 28 février 1924, une Française, Alexandra David-Néel, pénètre à Lhassa, capitale du Tibet interdite aux étrangers. Partie treize ans plus tôt du sud de l’Inde, et après des années de pérégrinations qui l’ont conduite des contrées méconnues de l’Himalaya aux vastes plaines tibétaines inexplorées, Alexandra David-Néel a traversé, accompagnée d’un jeune enfant lama qui deviendra son fils adoptif, le vaste continent asiatique pour atteindre son objectif : découvrir le Toit du monde.

« Ce n’est pas le but qui compte, confie-t-elle alors dans une lettre à son mari, mais le chemin qui y mène. » Et pour l’infatigable exploratrice, c’est un chemin spirituel. Celui du bouddhisme, qu’elle emprunte en pionnière et dont elle nous livre les surprenantes aventures.

Fondé sur l’abondante correspondance de l’exploratrice avec son mari, le téléfilm que vous pouvez regarder ci-dessous retrace le destin d’une femme à la curiosité infinie et au courage inflexible.  Bravant les interdits et surmontant tous les obstacles, elle est parvenue sur le toit du monde à l’âge de 55 ans, au terme d’une marche de plus de 7 000 kilomètres. Joël Farges a filmé les paysages époustouflants du Tibet et marché dans les pas de l’exploratrice pour retranscrire son acharnement et son émerveillement tout au long de son exceptionnelle odyssée.

Des articles qui pourraient vous intéresser...

Les commentaires sont clos.