Diaphragme(s) et respiration

La ventilation pulmonaire, ou respiration désigne les processus assurant le renouvellement de l’air dans les poumons. L’air circule entre les poumons et l’environnement extérieur car des différences de pressions sont engendrées, dans un sens puis dans l’autre, grâce à la contraction et au relâchement des muscles respiratoires parmi lesquels figure notamment le diaphragme.

Cette mobilisation de l’air comprend deux temps. On parle d’inspiration (ou d’inhalation) lorsque l’air entre dans les poumons et d’expiration (ou d’exhalaison) lorsque l’air en est expulsé.

Pour que l’inspiration ait lieu, les poumons doivent se dilater. Cette expansion est principalement obtenue par la contraction du muscle inspiratoire le plus volumineux, le diaphragme.

Le diaphragme est un muscle en forme de dôme qui sépare la cavité thoracique de la cavité abdominale. Il s’aplatit lorsqu’il se contracte, repoussant les viscères et augmentant la dimension de la cavité thoracique et par conséquent des poumons. Cette augmentation de volume des poumons entraîne une dépression qui aspire l’air. Il agit à la manière d’une pompe située à la base des poumons. Pour donner un ordre d’idée, durant la respiration normale, au repos, le diaphragme s’abaisse d’environ 1 cm et permet ainsi l’entrée de 500 millilitres d’air dans les poumons. Par ailleurs, il peut s’abaisser de plus de 10 cm lors d’une inspiration forcée et entraîner l’entrée de 2 à 3 litres d’air.

A l’inverse, le relâchement du diaphragme permet l’expiration. Contrairement à l’inspiration, l’expiration normale (non forcée) est un processus passif qui ne nécessite aucune contraction musculaire. Elle est le résultat de la rétraction élastique de la poitrine et en particulier des poumons qui reprennent naturellement leur forme après avoir été dilatés.

Voilà, çà c’est juste la base du mécanisme respiratoire, mais on peut aller beaucoup plus loin dans l’anayse, et pour vous en donner un avant goût, voyez cette courte vidéo de Roger Fiammetti qui nous présente une respiration animée par 4 diaphragmes, le tout accompagné de belles modélisations anatomiques:

Des articles qui pourraient vous intéressez...

Les commentaires sont clos.