Etat de conscience modifiée en Yoga Nidra

La récupération moderne du Yoga Nidra assimile souvent cette pratique à de la relaxation ou à des techniques visant à améliorer la qualité du sommeil. S’il est vrai que le Yoga Nidra peut apporter ces deux bénéfices, c’est avant tout une pratique de concentration, de méditation et de contemplation qui ouvre la porte à ce que l’on pourrait appeler un « sommeil lucide ».

Voyez cet article intéressant paru récemment dans Esprit Yoga: Se relaxer profondément grâce au Yoga Nidra.

La Yoga Nidra constitue une pratique hybride que l’on pourrait qualifier d' »état de conscience modifiée« , née en Inde puis développée en Occident, imbibée des travaux sur la relaxation du début du XXe siècle et de psychologie des années 1970.

La méthode la plus connue dite Satyananada se déroule selon un protocole strict et utilise le fameux « sankalpa » : une résolution personnelle formulée sous forme de phrase courte choisie par l’élève et qui lui permet de se rapprocher de ses aspirations.

L’école Himalayan Institute, elle aussi basée sur l’éveil spirituel, travaille de façon plus libre, sans visualisation ni résolution mais par un travail exigeant de pranayama (souffle).

Les deux autres courants, iRest et Rod Stryker, développés par les psychologues occidentaux sont plus axés sur le développement personnel et naviguent davantage sur le terrain du ressenti, des émotions et du monde intérieur.
Pour lire l’article entier: www.esprityoga.fr.

Des articles qui pourraient vous intéressez...

Les commentaires sont clos.