Le Kundalini Yoga, laissez faire l’intuition

Ce mois ci, un article sur le Kundalini Yoga dans YOGA FRANCE JOURNAL (N°8), intitulé Le Kundalini Yoga, laissez faire l’intuition (par Anaïs Joseph).

En voici un extrait: C’est un yoga un peu à part dans le paysage des pratiques proposées en Europe. En Kundalinî, on écoute de la musique, on scande des mantras et on fait confiance aux autres et à soi-même pour trouver intuitivement le chemin de l’éveil.

« Ça chauffe, ça pétille et ça rayonne », énonce lentement Catherine Seurat-Pavard, assise en tailleur et tout de blanc vêtue. Ce dont elle parle sur fond de musique new age, c’est de quelque chose qui est en nous, une énergie lovée à la base de la colonne vertébrale et que l’on nomme Kundalinî. Sa séance vise précisément à éveiller cette énergie pour atteindre le samâdhi, la fusion avec le divin, ou encore « un état de Soi impersonnel », selon les écrits de Baba Hari Dass, un yogi ayant fait vœu de silence. Cet état ultime n’est certainement pas l’objectif des élèves venues assister au cours dans le 16e arrondissement de Paris, chez Tigre Yoga. Mais peu importe, en Kundalinî on ne cherche pas à décortiquer et à comprendre, on traverse une expérience et on fait confiance à son intuition…

La séance type pour un décollage énergétique: dans un cours classique, l’expérience commence toujours par un chant, entonné trois fois : Ong Namo Guru Dev Namo. Aucune traduction simple n’ayant été donnée, les professeurs rapportent qu’il s’agit du lien entre « soi en tant que personnalité finie et soi en tant que flux de conscience infinie »…

Des articles qui pourraient vous intéressez...

Les commentaires sont clos.