Un mala pour réciter des mantras

Un mala est un « chapelet » que l’on retrouve dans plusieurs traditions spirituelles d’orient (bouddhisme, hindouisme, etc) qui est utilisé entre autres pour réciter et compter les mantras, un mantra par perle. Voir également: Le Yoga du son.

Traditionnellement il est constitué de 108 perles, mais il peut également en compter une fraction de ce nombre, la moitié: 54 ou le quart: 27 (Yogi Bhajan disait 26 perles). 108 est un nombre symbolique. Entre autres explications: 1 représente l’Unité; 0 représente le vide ou l’accomplissement de la pratique spirituelle; et 8 c’est l’Infini. Chaque mala compte également une perle supplémentaire, plus volumineuse, appelée « perle du Gourou » à laquelle est fixé un pompon qui symbolise le lotus coronal à mille pétales.

Des règles précises président à l’utilisation du mala. Par exemple, on commence toujours par la première perle, juste après celle du Gourou, que l’on tire vers soi, et ainsi de suite pour réaliser un tour complet. Le premier tour s’arrête à la perle du Gourou qui n’est pas dépassée. Pour continuer, le mala est habilement retourné, d’une seule main pour repartir en sens inverse.

Une utilisation particulière s’appuie sur la connaissance de l’anatomie des points réflexes et des méridiens des extrémités des doigts. C’est le pouce qui tire les perles, mais celles-ci peuvent être supportées et rouler sur l’un ou l’autre des autres doigts en fonction des qualités que l’on veut travailler: index (Jupiter) = sagesse; majeur (Saturne) = patience, annulaire (Soleil) = vitalité; auriculaire (Mercure) = communication. Voir également: Gestes (moudras).

Des articles qui pourraient vous intéressez...

Les commentaires sont clos.